Certains jours j’aspire à être cet espace entre deux pointillés, ce rien qui dit tout ……Intensité d’un bleu condamné entre deux nuages barbares…..Ce rayon de soleil s’évanouissant dans les bras des Dieux. 

Publié dans : Poésie nomade |le 10 juin, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

VOIX SUR LE COEUR |
Bienvenue dans le Monde de ... |
KH : Your World, Your Choice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le monde flottant
| Du cours en stock: le franç...
| lavieenprose