La chute

dana1885.jpg

Tu n’es belle que dans la chute. 

Tes cheveux sur la cambrure de tes reins, 

Quand tu reprends ta vie, 

Et que tu remontes fière vers la lumière 

En caresses lentes et créatrices…. 

Celles de l’artiste, celles de l’amour. 

 

Tu tombes, tu souffres, tu pleures. 

Ta peine sculpte la matière de formes divines, 

Et de  tes veines gonflées par l’effort, 

Tu étreins l’œuvre de tes mains d’albâtre 

Sur ton corps épuisé et en sueur, 

Transi d’amour et de désir. 

 

Ta poitrine explose du souffle retenu. 

Le burin de marbre explose la veine offerte, 

Et jailli l’improbable sursis de l’âme créatrice. 

L’œuvre dessinée par tes larmes, 

Par ton sang et tes combats perdus. 

Celle qui te révèle, ta chute. 

Publié dans : Poèmes |le 10 juin, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

VOIX SUR LE COEUR |
Bienvenue dans le Monde de ... |
KH : Your World, Your Choice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le monde flottant
| Du cours en stock: le franç...
| lavieenprose