La haine

images.jpg

Ô marécage nauséabond de ma haine 

Que j’aime me répandre dans ta « gerbe » 

Tu me fais vomir mon amour sale. 

Toi ma puissance, ma seule incandescence, 

Ma seule compagne de guerres vaines 

Dans cette vie d’amour fat! 

Qu’ont-ils à s’aimer, eux ! 

C’est sots qui ne me regardent plus 

Ces chantres de la vie, 

Sacrifiant leurs solitudes béantes 

A des ébats burlesques ! 

Petits meurtres en pointillés, 

Et perfusions de vinasses amères. 

Moi, le prophète de ma décadence, 

Seul visionnaire de leur banalité, 

Je sens monter en moi, 

La toute puissance du guerrier malade, 

Souffle toxique de la blessure, 

Que je m’inflige sous leurs yeux …. 

 

Publié dans : Poèmes |le 10 juin, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

VOIX SUR LE COEUR |
Bienvenue dans le Monde de ... |
KH : Your World, Your Choice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le monde flottant
| Du cours en stock: le franç...
| lavieenprose